FIN DE JOUR

ARC EN CIEL FILMS
Mansur Tural
présentent
FIN DE JOUR
de
Mansur Tural
Avec
Xursid Mîrzengî Tamer Baskan Erol Dogan Berfin Tural Kardelen Tural
Sortie nationale
12 octobre 2016
France 2016 – 1h20 – DCP
Documentaire / Fiction - Drame
Infos, dossier de presse et photos sur
www.arcencielfilms.com

Toute création est l’oeuvre d’un créateur.
A chaque oeuvre son artisan. À toute existence, une non-existence.
L’éternité, c’est quoi ? Quelle est la fin de toute chose ?
Quoi qu’on dise, l’éternité existe, mais c’est quoi le néant ?
Il y a un début et une fin à chaque chose. Aujourd’hui,
C’est le début et la fin.
Soit je suis de toi, soit tu es moi.
Soit je deviendrai toi, soit tu deviendras moi.
Soit nous deviendrons les autres.
Soit moi, soit toi, soit les autres, il n’y a aucune différence !
Tout est au service d’une éternité.
Moi, toi, lui, les autres.
Si tout cela fait l’unicité de l’existence,
Alors pourquoi tant d’éparpillements.
Ah, serais-je Dieu ou bien Dieu serait-il moi ?

Synopsis


La chronique de quelques kurdes vivants à Paris.
Les temps ont changé, et, malgré le meurtre de trois militantes dévouées à leur peuple, les
communautés antagonistes se rapprochent.
Attanta djicjist Paris 2015.
Mais il est encore trop tôt, et inexorablement, la tragédie va l’emporter.
Immigration, déracinement, difficultés d'intégration, ce sont des mots que l'on entend de plus en plus
fréquemment et qui relève selon les cas de réalités multiples. Dans ce film, à la frontière du
documentaire et de la fiction, à travers le portrait d'un intellectuel kurde, c'est d'abord la souffrance
des hommes que j'ai voulu mettre en images.
Tout à la fois retour sur le passé, via les souvenirs de ses interlocuteurs, et interrogation sur l'avenir,
ce film apporte un éclairage sur la réalité d'un peuple opprimé, et se présente sous la forme d'un conte
philosophique en images.
Fiche

Fiche technique


Réalisation ---------------------------- Mansur Tural
Directeur de la photographie--------- Mansur Tural
Scénario------------------------------- Mansur Tural
Musique ------------------------------ Jean-Michel Groud
Producteur --------------------------- Mansur Tural
Lieux de tournage -------------------- Kurdistan Turquie France
Langues ------------------------------- Kurde Turque Français
Interprétation ------------------------- Xursid Mîrzengî
----------------------------------------- Tamer Baskan
----------------------------------------- Erol Dogan
----------------------------------------- Mansur Tural
----------------------------------------- Ella Tural
----------------------------------------- Elise Tural
Durée du film : 1h20 minutes – Format : DCP
Documentaire / Fiction - Drame
Visa l’exploitation : 118834 Année 2016

Mansur Tural


Né à Batman au Kurdistan de Turquie, Mansur Tural est un réalisateur, producteur, scénariste et
écrivain français. Il est réfugié politique en France depuis 1992 où il a fait des études de
philosophie DEA philosophie et Projet de Thèse pour la philosophie préparation doctoral
et a suivi les cours du Conservatoire Libre du Cinéma Français. Scénariste de longs métrages,
écrivain, il a réalisé un documentaire et quatre courts métrages. En 2005, il crée Arc-en-ciel
films, une structure de production. Là-bas il fait froid est son premier long métrage et
Fin de jour 2016.
Réalisateur :
2016 - Fin de jour (lm)
2006 - Là-bas il fait froid (lm)
2002 - Espoir (cm)
2001 - Les oubliés (cm)
1997 – Morts vivants (cm)
1997 - Cinéma Cinéma (documentaire 52 mn)
1996 - Fondu (cm)
P r o d u c t e u r d é l é g u é :
Là-bas il fait froid - 2008 – 1h25 – Arc en ciel films / Les films du Rêve / cinecinema
Ce film ne sera jamais terminé - 2007 – 1h30 - Arc en ciel films
Parinawa la ghobar (à travers la poussière) - 2006 – 1h16 – Arc en ciel films / Irak
Fin de jour 2016 1h20 - Arc en ciel films.
 

A propos du cinéma kurde


Il est une entreprise difficile que de tenter de dresser un tableau du cinéma
kurde. C’est au milieu des révoltes, des morts et des larmes, dans des pays
oppresseurs et assimilateurs, en ou encore en exil ou en prison que le cinéma
kurde est né.
Une figure tutélaire
Avant d'exister d'une façon spécifique, le cinéma kurde a eut un personnage de
légende. Vers la fin des années 70, pour la première fois, Yilmaz Güney
transpose la réalité des Kurdes à l'écran; il révolutionne également le cinéma
turc. Avec Le Troupeau (Sürü), La Permission (Yol) et Le Mur (Duvar), il se fait
militant de la cause Kurde, mais aussi de la population ouvrière turque. Après la
disparition de Güney, le cinéma kurde connaît un long silence.

Takip Et

©2019 by ARC EN CIEL FILMS. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now